Dans le Vieux-Québec sur la Chaussée des Écossais

Dans le Vieux-Québec sur la Chaussée des Écossais

Le Vieux-Québec me fascine à chaque fois que j’y vais. J’y découvre toujours quelque chose de nouveau que je n’avais pas vu dans mes visites précédentes. Lors de notre passage l’été dernier, j’étais en train de lire le roman policier de Louise Penny « Enterrez vos morts » dont l’intrigue se déroule au coeur même de la ville fortifiée sur la Chaussée des Écossais où est situé le Morrin Center, qui est un centre culturel conçu pour faire valoir la contribution historique et actuelle de la culture anglophone. À quelques pas du Château Frontenac. Dans le roman, l’inspecteur Armand Gamache y venait tous les jours durant sa convalescence pour se reposer dans la magnifique bibliothèque du centre culturel. Ce centre abrite aussi The Literary and Historical Society of Quebec, fondée en 1824, qui est au centre du roman d’ailleurs et qui gère la bibliothèque.

Devant le Morrin Center en 2021. La bibliothèque était fermée à cause de la pandémie.
Accès à la Chaussée des Écossais par un escalier.

La bibliothèque du centre étant fermée durant l’été 2021, je m’étais donc promis d’y revenir pour la visiter ainsi que l’ancienne prison dont on peut faire une visite guidée.

Nous y sommes retournés en juillet dernier et cette fois la bibliothèque était ouverte et faisait d’ailleurs partie de ladite visite guidée. Les informations concernant les visites et tarifs se trouvent ici.

Plaque sur la devanture du Centre Morrin
L’église St.Andrew’s à deux pas du Morrin Center
François et Anne-Marie discutant avant le début de la visite
Le presbytère de l’époque devenue une résidence privée aujourd’hui

La vieille prison de Québec fut dessinée par l’architecte québécois François Baillairgé et construite entre 1808 et 1814. Elle a servi jusqu’en 1861, alors remplacée par une nouvelle et plus spacieuse prison. Lors de notre visite guidée, nous apprenons qu’elle a accueilli jusqu’à 6000 prisonniers à la fois qui pouvaient s’entasser jusqu’à 12 dans une même cellule. Au moment où je visitais ma première cellule, je me disais qu’elle était pas mal petite pour une personne, alors 12 prisonniers dans des conditions très rudimentaires est une situation difficile à imaginer. J’ai fait l’expérience d’être enfermé avec deux autres personnes dans une cellule corrective sans fenêtre pendant deux minutes dans la noirceur…ouf!

Un échiquier gravé à même le sol d’une cellule malgré le fait que les jeux étaient interdits aux prisonniers.
Une cellule de la prison. Il y avait 4 étages de cellules à l’époque.
L’intérieur de la prison où l’on peut voir une partie de l’architecture
La devise de la prison
Notre guide nous informe que la petite cellule à gauche, sans fenêtre, servait à enfermer un prisonnier récalcitrant dans le noir et seul.
Pas rassurant de se promener entre les murs
Au début de la visite, notre guide nous informe qu’il y a eu 16 pendaisons publiques à l’endroit même où elle se tient et nous présente le dernier homme qui y fut pendu le 18 mars 1864, John Meehan, accusé de meurtre.

La dernière partie de la visite est consacrée à la bibliothèque:

La bibliothèque de la Société littéraire et historique de Québec ouvre ses portes en 1830 avec 152 volumes. Il est facile de connaitre son contenu puisque, depuis 1831, la société compte son catalogue dans ses publications. En 1853 et 1862, la société fut victime d’incendies et perdit une partie importante de sa collection. Un grand nombre de dons furent reçus suite de ces accidents. (Source Wikipédia)

Le lieu est tout simplement magnifique et inspirant avec ses rangées de livres et ses vieilles boiseries. On voudrait y passer la journée juste pour fouiller parmi les livres ou simplement s’y reposer.

Anne-Marie et Marjolaine dans la bibliothèque
La bibliothèque

On peut devenir membre annuel de la bibliothèque ou simplement obtenir un droit journalier pour la somme de 10$

Voilà pour cette visite. Nous sommes sortis charmés par ce lieu et cette page d’histoire de la communauté anglophone de Québec. De plus, si vous avez lu ou l’intention de le faire, le roman Enterrez vos morts de Louise Penny s’y déroule et j’ai trouvé très intéressant de voir où se déroule l’intrigue.

Merci de me lire et n’hésitez pas à commenter, j’aime toujours vous lire!

Laissez moi un commentaire

Close Menu
Click here to translate »
%d blogueurs aiment cette page :