Pourquoi voyager en Guadeloupe et combien ça coûte ?
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pourquoi voyager en Guadeloupe et combien ça coûte ?

Voilà bien deux questions qui m’ont souvent été posées concernant notre récent voyage en Guadeloupe. J’ai donc eu envie d’écrire cet article pour ceux et celles qui voudraient en savoir plus. Dans un premier temps, je donne de l’information à propos les logements et le transport incluant les réservations de voiture. À la fin, vous trouverez un tableau des dépenses générales. Tout au long, je mets les liens vers les pages web des services que nous avons utilisés.

Pour ce qui est de la destination, Anne-Marie m’avait proposé vers la fin mars d’aller voir la mer turquoise et ses plages lorsqu’on commencerait nos vacances quelques semaines plus tard. N’étant pas particulièrement amateur de plages et de farniente, j’ai hésité…mais juste un peu. Après le long hiver du Nunavik, il est vrai que la mer chaude et salée me tentait aussi.

Mais en mai, c’est plutôt la fin de la saison touristique là où la mer est turquoise. La saison des pluies s’installe tranquillement et il fait de plus en plus chaud et humide. Et éventuellement, la saison des ouragans commencera. Mais bon, après quelques recherches en ligne, la Guadeloupe semblait être encore une bonne destination en mai. Ainsi que le Mexique. Finalement, la Guadeloupe et ses innombrables plages (en passant, l’accès aux plages est toujours gratuit ici) et son rhum nous ont convaincus. Le coût de la vie y est plus cher que le Mexique, mais ce n’était pas un critère important pour nous. De plus, mon frère Michel m’avait souvent parlé de la Guadeloupe et de Marie Galante pour y avoir fait quelques séjours dans les dernières années. Ainsi qu’un de mes collègues qui m’avait vanté cette destination. Voilà donc la question de la destination réglée. On part en Guadeloupe! Pas de décalage horaire, à peine cinq heures de vol direct et on y parle français et évidemment créole! De plus, la Guadeloupe est réputée être une destination sécuritaire. Pour mon premier voyage dans les pays chauds, ça me convenait parfaitement.

Nous voulions pouvoir nous déplacer librement durant notre séjour et varier nos logements. Donc exit les resorts et agences de voyages de ce monde, on organise notre voyage à la carte. Pas de luxe, ni de climatisation, et nous voulons loger chez l’habitant.

Aujourd’hui, on fait tout en ligne si on le désire: réservation de billets d’avion, de logements, d’activités, de réservation de voiture, etc. Et moi, je suis comme un poisson dans l’eau pour les réservations en ligne, je peux réserver tout ce qu’on a besoin pour un voyage: AirBnb, Skyscanner, TripAdvisor, Booking.com, etc., j’aime bien naviguer à travers toutes ces plateformes et leurs options. J’ai aussi puisé pas mal d’informations sur le blog voyage wlaps.com concernant la Guadeloupe. Ce blog bien conçu regorge de conseils et d’idées sur plusieurs destinations. Et il est en français.

Donc sur le net, on peut y voir une tonne de photos de nos futurs logements et on se sent déjà un peu en voyage finalement. Mais on peut aussi se faire jouer des tours comme lors de notre départ avec toutes les informations contradictoires concernant le covid-19. (Voir l’article Un départ pour Marie Galante abracadabrant)

Avec l’application Skyscanner, on réserve donc nos billets d’avion aller-retour pour deux semaines (1157$ pour 2 pers. avec Air Transat), et on fouille les options de logements sur la plateforme AirBnb. Tout cela est tellement simple à faire, j’avoue que c’en est presque jouissif comme préparatif…le voyage est entamé. Nous avons décidé de passer notre première semaine sur l’île Marie Galante, Anne-Marie y a trouvé un écolodge en campagne qui semble parfaitement nous convenir, pour la somme de 420 €/sem. Quant à notre deuxième semaine, elle se passera en Basse-Terre à Deshaies où nous avons trouvé notre logement suite à des informations trouvées sur le blogue wlaps.com. Un joli bungalow pour la somme de 765 €/sem. Finalement après mûre réflexion, nous décidons d’ajouter une troisième semaine à notre voyage. On se dit que tant qu’à partir, allons-y pour la peine. Nous ne réservons pas de logement, on verra sur place, car on ne sait pas encore où l’on veut aller pour cette dernière semaine.

Pour se rendre à Marie Galante, il faut prendre le traversier (piétons seulement) à partir de la gare maritime à quelques kilomètres de l’aéroport. Avec la compagnie L’Express des Îles, ça prend une heure pour traverser et ça coûte 120 € (pour 2 pers. aller-retour). Pour lire mes articles concernant Marie Galante, cliquer ici.

Le traversier pour Marie Galante
En attendant le traversier

L’Appaloosa Lodge

Notre salon d’où l’on voit la mer au loin
Vue aérienne de notre lodge
La jouissive douche extérieure
Le balcon

L’Appaloosa lodge est situé à 2 km de Grand Bourg dans un jardin de la ferme de Morne Rouge avec un petit bout de vue sur la mer. C’est un lodge atypique, totalement intime et d’une grande beauté. Attention: ici il n’y a pas d’électricité! Lumières solaires uniquement, toilette sèche et l’eau de la douche n’est pas souvent chaude, mais bon, il faisait 30C tous les jours alors l’eau fraîche, c’était un plaisir. On a tout simplement adoré ce lieu qui est définitivement un de nos coups de coeur. La nuit on y dort au son des grenouilles et des coqs. Un camping de luxe en fin de compte et on tombe sous le charme de Marie Galante.

Anne-Marie est une championne cuisinière en plein air avec peu de moyen. Elle cuisine ici dans notre petite cuisine extérieure.

Nous avions décidé de louer une voiture pour la durée de notre séjour à Marie Galante. Si l’on veut parcourir l’île, c’est à mon avis la meilleure option. Il n’y a pas vraiment de transport en commun et se promener en vélo quand le soleil plombe et qu’il fait 30C ne me semblait pas une option envisageable. On a donc loué avec la compagnie Cubix. On a eu un excellent service, un type nous attendait au traversier avec une pancarte nominative et le tout fut réglé en 15 minutes. La location nous a coûté 224 € (aucun dépôt ne fut nécessaire).

Moi, chez Cubix Location. Nous avons aussi décidé de voyager avec un sac à dos comme on peut le voir. Très pratique pour se déplacer à pied.
Notre Citroën sur l’île Marie Galante
Le restaurant Au Plaisirs des Marins à St-Louis, un de nos coups de coeur. On y mange les pieds dans le sable.
Le Sun 7 Beach à Grand Bourg pour y manger et prendre un verre avec une vue sur la mer.
L’épicerie Bagg Cash pour faire ses courses à Grand Bourg. On y allait quotidiennement, car on aime cuisiner au lodge. On y trouve de tout incluant les rhums de Marie Galante à 10 € la bouteille d’un litre.
Le kit à Ti’ponch

Les écolodges Karet

Donc pour notre deuxième semaine, nous logeons à l’écolodge Karet situé dans un jardin tropical à Deshaies en Basse-Terre. Il y a plein de plages à proximité et le parc national de la Soufrière (cliquez ici pour voir mon article) n’est pas très loin. La très belle plage de la Grande Anse est à 10 minutes à pied du lodge. À Deshaies, il y a aussi le réputé jardin botanique à visiter et tout plein de petits restos.

Vue de notre fenêtre de chambre. Encore une fois, intimité et harmonie de sons de la nature nous entourent.
Le sentier menant à notre bungalow. Nous laissons notre voiture 50 m plus bas dans le petit stationnement d’Écolodge Karet. Sur le domaine des écolodges Karet, il y a trois bungalows et une villa. Le tout est conçu pour respecter l’intimité de chacun, chaque bungalow étant à bonne distance des autres. Le bungalow alizée est définitivement un coup de coeur. Nous voulons d’ailleurs y revenir en famille.
La vue de notre balcon
Le bungalow Alizé bien niché dans la forêt

Pour les deux semaines que nous passons en Basse-Terre, nous avons aussi loué une voiture avec Europcar cette fois. Nous avons eu une Renault Clio pratiquement neuve pour 413 € pour 14 jours. Bien qu’il y ait un transport en commun organisé ici, on trouvait encore une fois cette option très commode pour visiter la Guadeloupe et ses innombrables plages.

Notre Renault Clio dans le stationnement chez Écolodge Karet
Une assiette de rouget au restaurant L’Ôtentik à la plage de Grande Anse
De bons burgers au Red Peppers à la plage de la Perle
Moi attendant notre repas au ptit resto traiteur chez Mina à Deshaies

À part quelques restaurants et traiteurs, nous avons fait nos courses dans les épiceries et boulangeries locales à Deshaies ou Ste-Rose. En règle générale, le prix des produits est sensiblement le même qu’au Québec, à part les produits locaux, les fromages et les vins qui y sont moins chers. Pour notre 3e et dernière semaine, nous avons décidé de rester ici à Deshaies, au même lodge, à part les trois journées que nous passerons aux Saintes. Ce qui est bien commode de voyager en mai en Guadeloupe, ce qu’il y a peu de touristes et qu’on trouve facilement à se loger. On a simplement pu prolonger notre séjour dans notre lodge à Deshaies.

Pour ce qui est du logement des Saintes où nous avons dormi deux nuits, Vacance Boone, il était bien, mais un peu trop excentré à notre goût. Ça nous a obligés à louer une voiturette électrique 140 € pour deux jours et on aurait très bien pu s’en passer si on s’était logés plus près du centre de Terre-de-Haut. Pour voir mon article sur les Saintes, cliquez ici. Un élément important à tenir compte dans les Petites Antilles à partir de mai, ce sont les sargasses, ces algues tenaces qui peuvent être en si grande quantité que la plage devient inaccessible. Heureusement, les sargasses sont envahissantes côté atlantique seulement. À Deshaies par exemple, il n’y en a jamais.

Une plage envahie par les sargasses aux Saintes

Voilà donc pour nos informations de voyage. J’espère que vous y trouverez votre compte. Je termine ainsi ma série sur la Guadeloupe avec cet article. Je vais mettre nos dépenses sous forme de tableau juste après. N’hésitez pas à écrire des commentaires ou questions si le coeur vous en dit, j’aime bien vous lire. Au plaisir 😊

Logements (3) pour 21 jours: 2265$

Air Transat: 1378$

Location voiture et essence pour les 21 jours: 1274$

Traversiers et taxis (MG et les Saintes): 331$

Nourriture et alcool: 831$

Plongée sous-marine (Antennaire Plongée 2 fois): 336$

Musées, artisanats, boutiques, rhumerie: 890$

Restaurants et traiteurs: 1136$

Total pour ce voyage= 8164$

P.S J’ai converti nos dépenses en dollar canadien ce qui est plus simple à lire. La conversion de l’euro était à ce moment 1€ = 1,40$

This Post Has 5 Comments

  1. wowww, merci pour les renseignements. Très généreusement offert et inspirant pour une voyage au chaud et à la mer sans trop de touriste ( que nous sommes 🙂 ) Merci encore à vous deux, j’y pris note de plusieurs belles choses à voir ou endroits pour se loger et manger. Belle route.

    1. Merci Michelle. Nous avons adoré la Guadeloupe et nous y retournerons sans hésitation en mai. La chaleur bien présente, 30C tous les jours, était très agréable. À notre prochain voyage, nous voulons découvrir Grande Terre entre autre.

  2. Gros merci de gentiment fournir autant de précisions Sylvain! J’ai fait mon tout premier voyage au Sud à Varadero, bien avant que ce soit une destination prisée (1979) et mon ♥️ s’emballe encore et tjs à la simple pensée d’île tropicale 🏝 fini pour moi les tt-compris depuis 20+ans, je vis chez l’habitant, même à Cuba (8fois)… et oui, t’as bien saisi l’essence du voyage, merci encore d’avoir partagé tes impressions et tes magnifiques photos! J’ajoute cette destination à ma (trop longue) liste d’îles… au plaisir, M

    1. Merci pour ton commentaire. J’ai adoré ce voyage et on est déjà à planifier le prochain.

  3. Bonjour Sylvain, heureuse d’avoir pu t’aider à planifier ton beau voyage et t’avoir donné envie d’aller manger au Sun7Beach, de louer chez Cubix ou encore de réserver aux bungalow Karet. Une bien belle aventure, j’ai eu l’impression que c’était moi ^^ La bise

Laissez moi un commentaire

Close Menu
Click here to translate »
%d blogueurs aiment cette page :