Montréal à la Nouvelle-Orléans en motocyclette (2)

Montréal à la Nouvelle-Orléans en motocyclette (2)

Le voyage est la destination (Confucius)

JOUR 6, retour sur le Blue Ridge Parkway.

Une autre superbe journée s’annonce. On retourne sur le Blue Ridge Parkway pour poursuivre notre route. Ah! Juste un détail. Hier soir, mon MacBook m’a lâché. L’écran Lcd semble brisé à l’intérieur et le quart de l’écran est illisible. Trop de pression dans les bagages j’imagine. Je peux au moins y charger mes photos. Tant pis, on va faire avec! Bon, revenons au voyage. Notre premier objectif est de faire une randonnée dans un des multiples sentiers annoncés sur le route. On choisi le site de Peaks of Otter qui nous promène à travers montagnes et champs pendant deux heures.

_1SP3258Il s’agit qu’un papillon apparaisse et toute mon attention est détournée.

_1SP3225

La pendule, une roche en équilibre bien précaire.

_1SP3301Le sentier de Peaks of Otter. On pensait bien arriver à un belvédère, mais on est resté en forêt!

2015-06-09 16.18.01

Le photographe….pris en flagrant délit….

_1SP3317…pour prendre  cette photo!

_1SP3686

Nous planterons notre tente au Rocky Knob campground. Les campings du Blue Ridge Parkway ont une particularité. Il faut s’auto-inscrire à l’aide d’une enveloppe fournie et y glisser 16$ pour la nuit. Donc pas de guérite d’entrée, on fait ça soi-même! Et, il n’y a pas de douche ni d’eau chaude. Bon à savoir! Mais, les emplacements immenses sont particulièrement tranquilles. On y dort très bien et on peut y ramasser tout le bois qu’on veut pour faire un feu.

_1SP3706Et encore une fois, le ciel s’allumera de millions d’étoiles. Un des plaisirs du camping!

On a roulé 216 km pour cette journée.

JOUR 7, Le Moulin Marby

Eh bien, belle température quand tu nous tiens! Un ciel bleu immaculé nous attends sur la route. Nous nous dirigeons vers le site du Moulin Mabry au milepost 176 du BRP. C’est l’endroit le plus photographié du parc apparemment. Faut dire que le site est très pittoresque. Comme il est à peine 9h00 am et qu’on est en semaine, nous sommes pratiquement seul pour faire la visite. Il a été construit à partir de 1903 par Edwin Boston Marby. D’abord un moulin à scie, il est aussi devenu un moulin à maïs par la suite. Je mets ici une petite galerie de photos car il y en a plusieurs.

Après la visite du moulin, vers le milepost 200, on va quitter le BRP pour aller vers l’ouest direction Mississippi. Mais avant on fait une pause dans le village de West Jefferson pour trouver une buanderie et alléger la moto. Je m’explique: Vous vous souvenez qu’au premier jour la moto avait un problème de surcharge ce qui faisait frotter le support des valises sur le pneu arrière. Comme ce problème revenait régulièrement, on décide de retourner du matériel inutile à la maison, par la poste. Avec comme résultat, 8 kg en moins ( et 60$ US) et ça paraît tout de suite sur la conduite.

Comme un orage arrive et qu’on a pas envie de se faire mouiller, on logera donc dans un petit hôtel pas cher et pas intéressant… à l’image de West Jefferson d’ailleurs. On a rouler 160 km.

_1SP3825La première pluie depuis notre départ! Mais ce ne sera qu’on orage passager.

JOUR 8 ET 9, vers la Natchez Trace Parkway

Pour ces deux journées, on emprunte l’interstate 81 puis la 40 qui nous mène vers Nashville au Tennessee. On va donc quitter les montagnes appalachiennes pour se retrouver dans un décor plus plat et aussi plus chaud, 34 C sous un soleil de plomb. On roule beaucoup, respectivement 570 km et 325 km. On campera au Lebanon Cedar State Park près de Nashville, ou se trouve le début de la Natchez Trace Parkway.

_1SP3850

La Piste Natchez (Natchez Trace) était une piste de 708 km de long (440 miles) entre Natchez dans le Mississippi et Nashville dans le Tennessee reliant les rivières Cumberland, Tennessee et le fleuve Mississippi. Elle a été intensément utilisée par les Indiens d’Amérique et les explorateurs européens blancs comme route de transit à la fin du xviie siècle et au début du xviiie. De nos jours, la piste est commémorée avec la Natchez Trace Parkway longue de 710 km qui suit approximativement son tracé. Certaines portions de la piste sont encore accessibles.

_1SP3846

Le Double Arch Bridge au début de la partie nord.

_1SP3857

_1SP3855

Collines verdoyantes et paysages ruraux et rivières nous accompagnent tout au long de cette route.

_1SP3871

Notre campement au Tishomingo State Park. Toute la nuit, on entendra grillons, grenouilles, wawarons, cigales, etc. Un concert cacophonique qui nous endormira malgré tout.

JOUR 10, la piste Natchez

_1SP3886

_1SP3893

Ben voilà la fameuse piste Natchez. Certaines portions sont préservées. Selon wikipédia, le premier homme d’origine européenne à avoir relaté en 1742 son parcours sur la Piste Natchez et ses « misérables conditions » est un explorateur français inconnu, parcourant le territoire de la Nouvelle-France, notamment la Louisiane française.

2015-06-13 15.12.26

Ravitaillement de butane pour le camping…

_1SP3931

…essentiel à nos bons repas.

_1SP3908Moment de pause devant le Réservoir Barnett près de Jackson au milepost 110.

_1SP3909

Fin de journée sur la Natchez Parkway. À noter que sur cette route, à l’instar du Blue Ridge Parkway, les véhicules commerciaux sont interdits. On était pratiquement seul. On campera dans un petit camping gratuit et désert, le Rocky Spring. Les arbres sont magnifiques. L’odomètre de la moto indique 470 km.

_1SP3911

JOUR 11, Mount Locus et enfin…la Louisiane

Après une nuit chaude, humide et silencieuse, on se lève enjoué sachant qu’aujourd’hui nous atteindrons notre but ultime: La Nouvelle-Orléans. Il reste seulement 365 km à parcourir. Mais avant, une visite s’impose: Le site historique Mount Locus qui fut une petite auberge sur la piste Natchez dès 1780. Il devint par la suite après 1825, une plantation de coton appartenant à la famille Chamberlain. Des esclaves y étaient employés et un petit cimetière derrière la site témoignent de cette époque. La maison a été restauré telle qu’elle était en 1820.

_1SP3946

Voilà la maison! Un site tellement pittoresque, on voudrait y vivre!

_1SP3936

Les « snakes fences » typiques du sud des États-Unis, qui clôturent l’ancienne plantation.

_1SP3954_1SP4071

Les adorables pièces intérieures telles qu’elles étaient vers 1820 à l’époque de l’auberge.

À ce moment quand nous sommes sorti vers la cour arrière, Anne-Marie a aperçu un visiteur inattendu. Juste à voir la tête qu’elle faisait et la moue de dégoût, j’ai compris ce qu’elle voyait!

_1SP3960

_1SP3968Un « chicken snake » se promenait sous le balcon arrière. Et il ne faisait pas parti du personnel!!! Heureusement, un visiteur s’y connaissait et nous a fait une démonstration de son savoir-faire.

_1SP3978

Jason a pris à peine quelques minutes pour capturer la bête.

_1SP3993

Et sous le regard de fierté des ses enfants, ils sont allé le remettre en liberté!

_1SP4002 _1SP4004

Le petit cimetière d’esclave derrière la maison et la seule pierre tombale encore présente.

_1SP4005

Voilà! Après cette visite, on a filé vers Natchez d’ou on aperçoit pour la première fois le fameux fleuve Mississippi.

_1SP4084Et deux heures plus tard….

_1SP4110

….enfin la Louisiane qui nous accueille en français svp!!! Nous avons parcouru 3562 km pour arriver à la Nouvelle-Orléans…dont je vous parlerai dans le prochain article. À bientôt!

This Post Has 2 Comments

  1. On aime vous lire!

  2. Que de plaisir encore une fois de te lire. Les photos sont splendides, c’est vraiment un superbe voyage que vous avez fait, un grand bol d’air et de verdure.
    Merci de ce beau partage.

Laissez moi un commentaire

Close Menu
Click here to translate »
%d blogueurs aiment cette page :