Montréal à la Nouvelle-Orléans en motocyclette (1)

Montréal à la Nouvelle-Orléans en motocyclette (1)

« Le voyage est la destination » (Confucius)

En pensant à notre prochain voyage, on avait en tête un air de chanson de Tom Waits: Well, I wish i was in New Orleans, i can see it in my dreams. On s’est alors dit:  pourquoi ne pas s’y rendre en motocyclette? La route sera superbe. On descendra vers le sud, il fera chaud, trop peut-être aussi en juin. Mais quand on part de Montréal après un printemps frais, on a envie de chaleur.  Bon, 2600 km pour s’y rendre par le chemin le plus court, soit les routes « interstate » exclusivement, ce n’est pas la porte à côté. Et puis il y aura de belles routes secondaires à faire beaucoup plus intéressantes. Cela nous donne donc, après étude des cartes routières, 3500 km en passant par le Skyline Drive (Virginie), le Blue Ridge parkway (Virginie et Caroline du Nord) et le Natchez Trace parkway (Tennessee, Alabama et Mississipi). Voilà, ce sera notre route. Le départ est prévu le 4 juin 2015!

Départ

JOUR 1, LE DÉPART

Tout est prêt, il fait beau, c’est génial pour le départ. On est excité et un peu anxieux aussi de partir pour un si long périple. Quelques photos de départ obligées et ça y est, on est sur la route! Une heure plus tard, nous voilà à la douane américaine. Je dois faire une vérification car on entends un frottement inhabituel et intermittent à l’arrière. Bilan: le pneu frotte sur le nouveau support de valises quand la suspension descend trop bas, car on est très (voire trop) chargé! Après un peu de manipulation, on a pu réduire le problème de moitié. Les routes aux États-Unis étant très belles, elles nous donnent au moins un avantage. On choisi aussi de faire des demi-pleins d’essence, ce qui nous économise 10 kg de charge. Enfin, le reste de la journée se déroule bien et on termine au Max V. Shaul State Park dans l’état de New York près des montagnes Catskill, après 418 km de route, pour y faire notre campement. Situé sur la pittoresque route 30, le lieu est paisible, presque désert (incluant le poste d’accueil). La route fait un peu écho, mais à part ce détail c’est un bel endroit!

_1SP2896

JOUR 2, LE VIADUC STARRUCCA
Aujourd’hui, nous suivons cette petite route 30 qui serpente à travers les Catskill Mountains. Le paysage est pittoresque à souhait et on croise de petits villages charmants. Puis, on passe de l’État de New York à celui de Pennsylvanie et on arrive à Lanesboro, ou nous trouvons le viaduc Starrucca qui nous apparait soudainement dans toute sa splendeur. Ce n’est pas vraiment un site touristique, mais c’est un bel endroit pour se reposer. Il a été construit en 1847 par la New York and Erie Railroad. Il est réputé être le plus onéreux viaduc de son époque et il est toujours en fonction. On n’en avait jamais vu de semblable avant.

_1SP2947

_1SP2924On poursuit notre périple vers le sud en empruntant l’Interstate 81, et on termine notre journée au Locust Lake State Park, un agréable parc pour camper, pas trop loin de notre route. On a roulé 413 km et la température se réchauffe peu à peu et pas une goutte de pluie.

JOUR 3, LE PARC SHENANDOAH

On ne dort pas très bien sur nos matelas gonflables Thermarest qui ne sont pas très large (50cm). On en « tombe » souvent durant la nuit. Enfin, un peu de jogging autour du lac le matin pour se dérouiller avant notre journée et hop, on est sur la moto. La routine s’installe peu à peu. Encore une assez belle journée en perspective. On reviens sur la 81 direction sud pour quelques heures. L’autoroute en motocyclette est un mal nécessaire. Ça va plus vite mais ça reste un peu désagréable à cause du traffic lourd. On veut camper dans le parc Shenandoah en Virginie ce soir. À un moment donné, on quitte soudainement la Pennsylvanie pour arriver au Maryland, puis trente minutes plus tard on croise la Virginie Occidentale, et assez rapidement on entre en Virginie. Quatre États en une heure à peine! Arrivés à Front Royal, on fait quelques emplettes et on prend la Skyline Drive (est ainsi nommé la route du Parc). Elle porte bien son nom, car en peu de temps, on se retrouve à plus 1000 m d’altitude et ça restera ainsi pour 160 km. C’est une route qui serpente entre les sommets des Appalaches. On termine ainsi notre journée (405 km) au camping Mathews Arm dans le parc Shenandoah.
_1SP2986

_1SP3006

Un aigle nous accueille. Ils seront nombreux à survoler ainsi les « overlooks ».
_1SP3024

Au menu ce soir, une délicieuse galette de pomme de terre.

_1SP3073Durant la soirée, une magnifique nuit étoilée est apparue. Comme on est en montagne et qu’il n’y a pas de pollution lumineuse, j’en profite pour faire quelques poses longues sur trépied. Un ciel rêvé pour astronome….

JOUR 4, ON FAIT UNE RANDONNÉE

Aujourd’hui, on roule peu, à peine 50 km, pour aller s’installer au camping suivant (Big Meadows) histoire d’y faire une randonnée vers une jolie petite chute qui se nomme Lewis Spring Falls. On y suit aussi, en partie, le sentier des Appalaches qui passe dans le parc. D’ailleurs, on va rencontrer quelques marcheurs qui font halte au camping. Certains marchent pendant plusieurs mois. Ils ont beaucoup de choses à raconter, car la plupart voyage seul. L’Appalachian Trail fait tout de même près de 4000 km. Une sacrée rando!!! Un type me raconte qu’il vient de prendre sa retraite après 40 années de travail au même endroit. Il est sur le sentier depuis deux mois et il lui reste trois mois de voyage. Ça l’a changé complètement tant sur le plan physique que mental. Il semblait bien heureux!!!

_1SP3128Un paysage qu’on peut admirer à partir du sentier des Appalaches.

_1SP3039Petite collation maison durant la soirée!!!

2015-06-07 12.10.56

Un chevreuil tourne autour de la tente.

JOUR CINQ, LEXINGTON

Matin très venteux et frais dans les montagnes. On a envie de chaleur. Après quelques kilomètres, on quitte les montagnes et le parc Shenandoah pour aussitôt poursuivre notre route sur le Blue Ridge Parkway. Le BRP est une route de 755 km construite dans les années trente et elle serpente à travers les Appalaches de Virginie et de Caroline du Nord. Les premiers moments nous embaument d’odeurs florales. L’altitude y est peu élevée et on aperçoit des fermes par ci par là. Après une heure de plaisir, on prends une petite route qui croise le Blue Ridge et qui va nous permettre d’aller visiter la petite ville de Lexington. Et on va probablement s’offrir un vrai lit!  La route qui descend est en lacet bien serré. On sent aussi le mercure grimpé, il passe de 20 à 30C en 20 minutes à peine. On s’arrête au Lexington Coffee Shop pour boire un espresso et se trouver un gîte. Dans un voyage de ce type, le wifi est très important et le café est souvent un prétexte pour se « brancher ». Après quelques recherches, on trouve le Sheridan Inn, un hôtel fort sympathique avec une belle terrasse et d’immenses chambres à un prix raisonnable. Vite fait, bien fait, on s’installe et on part visiter la ville avec ses belles maisons. On terminera notre soirée dans un petit resto familial sur la terrasse. On aura avancer de 170 km aujourd’hui.

_1SP3148

Dernier moment de contemplation du paysage de Shenandoah.


_1SP3178

L’arrivée à Lexington.

_1SP3155Une maison défraîchie et avec beaucoup de charme.

_1SP3169

Notre hôtel juste à coté de l’église.

2015-06-08 16.06.55-1 2015-06-08 20.33.41

La fin de notre journée…un selfie s’imposait!

Voilà pour le récit de nos premières journées. Nous avons donc roulé 1456 km. Et on se trouve à mi-chemin de la Nouvelle Orléans. Demain on poursuit notre route sur le Blue Ridge Parkway. À suivre…

This Post Has 8 Comments

  1. Tes descriptions nous font vivre ce périple avec vous comme si on y était!
    Que de beauté et de courage aussi… C’est incroyable!
    Merci pour ce beau partage…
    Mireille et François
    xx

  2. Tes descriptions nous font vivre ce périple avec vous comme si on y était!
    Merci de partager ça avec nous,
    Mireille et François
    xxx

    1. Merci à vous deux d’avoir pris du temps pour cet article. Un voyage c’est tellement agréable à vivre et aussi à partager!

  3. bravo,je suis heureux pour vous deux et merci de partager ce moment privilégié.

  4. Merci de ce partage: c’est un vrai plaisir de lire et de voir ces superbes photos.
    Ces périples me paraissent pour l’instant hors de portée mais ça donne très envie.
    Coup de coeur pour: vous 2 sous le pont, ta femme face au panorama et la jolie maison défraichie.
    Au plaisir de lire la suite

    1. C’était notre premier grand voyage ensemble depuis qu’on a eu des enfants…depuis 30 ans! Ça permet de laisser son quotidien derrière soi. On fini par l’oublier assez et quand on reviens, on est content de le retrouver. Mais on est toujours un peu changé. Et alors on commence tranquillement à penser au prochain voyage.

  5. C’est bien agréable de « voyager » avec vous. Belles photos et belle façon de voir. J’aime ça. C’est amusant de voir que les « blogs que nous aimons visiter, sont pas mal les mêmes…

Laissez moi un commentaire

Close Menu
Click here to translate »
%d blogueurs aiment cette page :