L’École Baril, la plus vieille école primaire du quartier!

_1SP9622

Une école centenaire de mon quartier est en train de disparaître. Pour cause de moisissure apparemment. Elle sera reconstruite tout en préservant une partie du portail avant. C,est bien triste de perdre ainsi un monument historique inscrit dans l’histoire d’Hochelaga-Maisonneuve. Dans le journal local QH, on décrit l’école comme suit:

« C’est l’architecte Joseph-Dalbé Viau qui réalisa les plans de l’édifice, à qui l’on doit également la crypte du célèbre Oratoire St-Joseph (oeuvre de la firme d’architecte Viau et Venne). Construite dans un style Beaux-Arts, son architecture caractérise bien les immeubles prestigieux construits à la même époque, comme le Château Dufresne, le Bain Morgan et l’Hôtel de Ville de Maisonneuve (aujourd’hui la bibliothèque Maisonneuve). »

Alors je suis allé faire un tour, histoire de prendre quelques photos avant sa disparition. Un pan de la clôture qui protège le chantier était tombé. Et comme personne ne surveille…

_1SP9648

Un chantier de démolition,  c’est triste!

_1SP9610

Ici la devanture de ce très beau bâtiment, que deux de mes oncles ont d’ailleurs fréquenté dans les années 40.

_1SP9630

Les deux clochers de l’église Très-Saint-Rédempteur sont témoins impassibles de ce triste moment.

_1SP9525

_1SP9614

Ici un jeu de perspective trop tentant pour le photographe que je suis.

Et puis à l’intérieur….

_1SP9489

Très…..humide! On pourrait y tourner une scène de film d’horreur!

_1SP9595

Les ombres s’allongent en cette fin de journée donnant à l’endroit un aspect lugubre…

_1SP9580

Hum…une âme errante!

_1SP9497

J’aime bien les jeux d’ombres dans ce contexte!

_1SP9601

Et sur ce, bonne journée à tous!

This Post Has 3 Comments

  1. Dommage que ce beau bâtiment n’est pas été entretenu. J’aime beaucoup les photos où tu t’es amusé avec ton ombre, particulièrement la 1ère
    Bonne journée

  2. Bonjour, ça me fait bizarre de voir ce billet. La dernière fois que j ‘ai fait des photos dans ce coin, les murs étaient encore presque intacts. Les ouvertures condamnées par des planches et une sur un mur disait « chaque fleur ou arbuste a été pantée par un(e) élève. Cet aménagement est un reflet de la beauté des enfants et représente l’école Brail comme un lieu d’épnaouissement. » Ces mots datent du temps où l’école était encore vivante. C’est triste.
    http://dominiquebouvet.com/2014/11/30/deambulation-dans-homa/

    1. Effectivement! Je n’aime jamais voir un vieux bâtiment historique disparaître, encore moins une école.

Laissez moi un commentaire

Close Menu
Click here to translate »
%d blogueurs aiment cette page :